Suivre le vent
Show MenuHide Menu

Archives

June 2013
M T W T F S S
« May   Jul »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Un guide simple et pratique pour ne pas répéter ses erreurs

June 25, 2013   

Nous répétons nos erreurs.

Le monde est plus prévisible lorsque les événements se ressemblent. Le monde est plus sécuritaire.

Une partie de nous voudrait faire autrement. Une autre n’a d’autre choix que de poursuivre dans une direction contre-nature, douloureuse et inévitable.

Alors nous conservons les vieux sentiers qui font mal, nous activons la roue maléfique du pattern.

Avec l’éternelle question en tête:

Ostie, pourquoi je fais tout le temps ça?”

Pourquoi je choisis un chum/une blonde qui ne me convient pas, pourquoi je suis toujours à la dernière minute, pourquoi je repousse les gens qui s’approchent de moi, pourquoi je pète toujours les plombs dans cette situation précise?

À l’échelle cosmique comme à l’échelle de l’homme, l’Histoire se répète. C’est d’une ironie mordante et amère. Afin de déjouer l’univers (du moins d’essayer), voici donc un guide simple et pratique pour ne pas répéter vos erreurs.

#1 Réaliser

Si vous répétez les mêmes erreurs sans le réaliser (ça arrive à plein de gens), ça va mal. Vous avez le nez si collé sur le problème que vous ne vous sentez pas bien sans trop savoir pourquoi. Votre vie n’est pas satisfaisante, les relations que vous entretenez ne vous apportent rien de positif mais vous n’avez pas une idée claire de ce qui se passe.

Vous êtes dans le flou, dans le vide.

Tracez une ligne droite sur une page blanche. C’est votre vie, le début complètement à gauche, aujourd’hui complètement à droite. Inscrivez-y les événements principaux, positifs et négatifs. Ajoutez des détails. Ce qui s’est passé, comment vous vous êtes senti, avec qui vous étiez, comment vous avez réagi, quelles ont été les conséquences de vos actions.

Bin oui, c’est de la psycho. Z’êtes pas fous pour autant.

Si vous y mettez un peu de sérieux, c’est une belle grande roue qui est en train d’apparaître. Des événements différents, sans lien apparent entre eux, ont soudainement une saveur tout à fait semblable.

Étrange? Pas tant que ça.

#2 Se responsabiliser

Le bouclier le plus efficace contre la terreur de nos erreurs est de les pitcher à l’extérieur. Remettre la faute (et la responsabilité) sur vos parents, le gouvernement, les gens qui vous exploitent, le sexe opposé ou n’importe quelle instance susceptible de porter le fardeau à votre place.

Problème: Si vous n’êtes pas responsable, vous n’êtes pas en contrôle.

Avoir le choix et le contrôle sur sa propre vie fait peur. C’est angoissant. C’est lourd.

Mais c’est essentiel pour avancer.

“Je suis le seul responsable de ma vie”

Outch. Quelques mots qui frappent. Qui coupent le souffle. Qui dissolvent l’enfant.

Quelques mots qui vous forcent à prendre le temps, à faire face à qui vous êtes et à qui vous n’êtes pas. Quelques mots qui disent que personne d’autre que vous ne pourra changer.

#3 Changer

C’est la partie la plus simple et la plus difficile à la fois. J’aurais besoin d’un volume entier pour vous détailler les étapes et les moyens possibles. Quelques pistes:

-Mieux se connaître et se comprendre

-Changer de milieu et mieux choisir ses relations sociales

-Commencer quelque chose de nouveau et de différent

-Accepter ce que l’on ne peut changer

-Sortir de la zone de confort qui nous pousse à toujours agir de la même manière

Là vous vous dites: “Ça m’avance bien, tout ça. Peux-tu être plus clair?”

Réponse: Non. Si je faisais tout le travail à votre place, vous ne seriez plus responsable.

#4 Prendre des notes

Écrivez l’erreur quelque part. À un endroit où il sera plus tard possible de consulter votre sagesse. Nous avons tous la fâcheuse tendance à oublier ces roues qui reviennent, ces cercles qui vicent, ces erreurs qui rôdent. Relisez régulièrement et notez également ce que vous avez fait pour vous en éloigner, pour sortir du sentier. Ce sera très utile.

 

Voilà. Vous avez sous la main un guide simple et pratique pour ne pas répéter vos erreurs. Vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas aidé.

Ni que je l’ai fait à votre place. Ce serait contradictoire.

Bonne chance.