Suivre le vent
Show MenuHide Menu

Archives

September 2014
M T W T F S S
« Aug   Oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Les 4 règles de la bullshit

September 15, 2014   

Vous avez bien lu.

Je vais produire un texte complet sur la bullshit, en espérant que je n’illustrerai pas mon point par son contenu.

Je le fais parce que j’en vois tout le temps, de la bullshit.

Même que j’en dis et que j’en écris à l’occasion.

Après tout, je suis un psy, comme vous le savez.

Enfin, presque. Vraiment presque.

Et être un psy, du moins étudier pour en être un, ça implique un peu de bullshit.

Surtout dans ce fameux travail de réflexion personnelle de 10 pages, il y a quelques années.

Je plaide coupable, j’ai bullshité.

Mais c’était si bien écrit.

Bref.

C’est plus sérieux qu’on croit, le sujet de la bullshit.

Même que le philosophe Harry Frankfurt a écrit un essai complet sur le sujet en 1986, bizarrement l’année de ma naissance.

Coïncidence? Je ne crois pas.

Bref.

Produite et consommée en petites quantités, ça ne fait de mal à personne, la bullshit.

C’est même plutôt agréable.

Une petite illusion, un îlot de certitudes et de connaissances. Une rêverie publicisée, un écran de fumée de compétence et de séduction.

En grande quantité, en version industrielle, c’est dangereux. C’est nocif. C’est con.

Vraiment très con.

Alors voici les 4 règles que suivent les gens qui bullshit de manière irresponsable et malhonnête.

Ça vous aidera peut-être à les reconnaître et à les éviter comme la peste.

#1 Ils promettent de grandes choses

Dans les relations personnelles comme dans les liens professionnels, ils ont toujours une vision.

Ils vous aideront à réaliser votre plein potentiel.

Ils vous fourniront un pouvoir extraordinaire.

Ils vous aideront et vous aimeront comme personne ne l’a fait auparavant dans votre vie.

Ils seront au courant d’un grand secret que personne d’autre ne connaît.

Et vous feront croire que si vous les suivez, que vous vous attachez à eux et que vous investissez vos ressources dans leur vision…

Vous serez heureux.

#2 Ils ont beaucoup de certitudes

Les pros de la bullshit parlent bien et disent beaucoup de choses.

Ils ont des opinions sur tout.

On dirait qu’il y a un orchestre symphonique en musique de fond chaque fois qu’ils ouvrent la bouche et que la vérité en sort.

Ils ont percé les mystères de l’existence humaine grâce à une profonde sagesse acquise au fil de leurs expériences enrichissantes.

Ils n’acceptent pas vraiment d’être remis en question, même s’ils affirment le contraire.

Ils n’acceptent pas vraiment de ne pas être au centre de l’attention, même s’ils affirment le contraire.

Après tout, les certitudes sont toujours au centre de l’Univers.

#3 Leurs bottines ne suivent pas vraiment leurs babines

Ça vous demandera peut-être une petite enquête.

Mais après avoir détecté les deux premiers signes de la bullshit, vous aurez envie d’aller voir.

Et vous ne trouverez pas grand-chose.

Les bullshiteux des grandes occasions se trouveront des titres qui n’existent pas.

Ils amplifieront leurs réussites ou les inventeront simplement en espérant que personne ne fasse l’effort de vérifier.

Ils démarreront un paquet de projets qui finiront par tomber dans l’oubli.

Et ils ne rendront de comptes à personne, la responsabilité ne sera jamais la leur.

#4 La vérité n’est pas vraiment importante pour eux

Ils sont différents des menteurs, de ce côté.

Pour les menteurs, la vérité est importante puisqu’elle est le contraire de ce qu’ils sont en train de dire.

Pour les bullshiteux, la limite est toujours floue et confuse entre les deux.

Ce qu’il vous disent n’est jamais complètement la vérité, mais jamais complètement un mensonge non plus.

L’important est toujours l’image qu’ils présentent, la perspective que vous obtenez sur leurs réalisations.

Qu’elles soient réelles ou non.

De ce point de vue, ils sont plus dangereux que les menteurs.

Ils ont le même pouvoir sur les gens, avec moins de moyens efficaces pour les reconnaître.

C’est pourquoi j’ai pensé vous offrir ce petit guide.

Si vous reconnaissez une personne de votre entourage, amusez-vous à la confronter directement avant de vous enfuir d’elle.

Vous ne gagnerez pas, je vous le garantis.

Et ce sera la seule preuve dont vous aurez besoin.